Evènements à venir

Nouvel An Chinois

La fête du Nouvel An chinois  prévue le samedi 8 février 2020 est annulée en raison de circonstances indépendantes de notre volonté.

Histoire de l’Art

Introduction à l’histoire de l’art chinois

 

 

Au travers d’une première approche générale et historique, ce cours proposera d’aborder les thèmes principaux et les pratiques majeures autour desquels s’est construit l’art chinois, tout en donnant les clés de lecture et d’interprétation nécessaires aux œuvres chinoises.

Comment regarder l’art chinois ? Ce cours tentera de répondre à cette vaste question en explorant l’histoire de la création artistique chinoise par le biais de sources archéologiques, iconographiques et textuelles. Cette étude s’attardera notamment sur l’analyse de plusieurs grandes œuvres en mettant l’accent sur le contexte, les acteurs et les enjeux sous-jacents à leur émergence.

 

Ce cours s’organisera le jeudi de 14 h à 16 h autour des thèmes suivants :

16 janvier – Usages et exercice de la lecture de la peinture chinoise

23 janvier – L’art funéraire antique

30 janvier – Les débuts de la peinture chinoise

5 mars – L’art du paysage

12 mars – La céramique

Date à déterminer – Jardins et architecture

Date à déterminer – La peinture de cour à travers les siècles

Date à déterminer – La figure du lettré dans l’histoire de l’art chinois

Chaque séance sera illustrée par des images projetées, le cours d’ 1 h 30 sera suivi d’une session « débat et questions » de 30 minutes.

 

  • Charlotte Pageot est une jeune chercheuse spécialisée en histoire de l’art Qing. Elle poursuit son doctorat en Etudes chinoises à l’Université Rennes 2 en France où elle a enseigné quelques années.
    Elle est actuellement professeur de chinois en Belgique, tout en poursuivant ses travaux de recherche. Passionnée par la Chine, elle désire aujourd’hui partager ses connaissances et son expérience de l’art chinois.

 

  • Participation :

–  le cycle 40 € (non-membres : 60 €)

–   la séance 7 € (non-membres : 10 €)

Réservation souhaitée

 

  • Informations pratiques

5ème étage au Musée Art et Histoire

Parc du Cinquantenaire, 10

1000 Bruxelles

Tel 02 741 73 55

Secrétariat : inst.chin@kmkg-mrah.be

Banque : BNP Paribas Fortis de l’IBHEC    IBAN BE96 2100 0946 2505



Ce voyage prévu du 22 mars au 2 avril 2020 est reporté à une date indéterminée.

(CHINE du 22 mars au 2 avril 2020)

Découverte du Sichuan

 ChengduLeshanmont EmeiHailuogoumont QingchengSongpanJiuzhaigouHuanglongvillage Taopingvillage JieziChengdu

 

Jour 1: (dimanche 22 mars 2020) Vol Bruxelles/Chengdu

Jour 2: (lundi 23 mars) Chengdu

Arrivée à Chengdu.
Chengdu, une ville où, une fois découverte, on ne veut plus la quitter. Chengdu est le chef-lieu de la région du Tianfu, au centre de la Chine de l’Ouest. Chengdu, ville très réputée pour son histoire, son art de vivre, sa cuisine, etc. C’est dans cette ville que les premiers papiers-monnaies du monde appelés《Jiaozi》ont été créés sous la dynastie des Song. Depuis le 28 février 2010, Chengdu a été nommée «capitale gastronomique» par l’UNESCO.

Visite du Monastère Wenshu. Ce monastère a été construit sous la dynastie des Sui (581-617), et fût reconstruit en 1697. L’ampleur des bâtiments et les toits recourbés sont un exemple du style architectural de la dynastie des Qing (1644-1911). Les moines du monastère appartiennent à l’école du bouddhisme Chan, dans laquelle la méditation doit conduire à l’état de vacuité : c’est pourquoi le monastère est également appelé 《forêt du vide》(Konglin). Le monastère Wenshu est très réputé pour l’étude la plus érudite du《Grand Véhicule》.

Ballade dans un des quartiers typiques de Chengdu, quartier des ruelles longues et étroites.

Promenade dans le parc du peuple, un très beau parc de Chengdu fréquenté par la population locale, dégustation de thé dans une maison de thé située dans ce parc.

 

Jour 3: (mardi 24 mars) ChengduLeshan (2.5h)Emeishan (1h)

 

 

Croisière en bateau sur la rivière Min pour admirer la belle vue panoramique du grand bouddha de Leshan. Le grand bouddha de Leshan haut de 71 mètres, taillé dans la colline

Lingyun, domine le confluent de la rivière Min, de la rivière Dadu et de la rivière Qingyi, où se formaient jadis de meurtriers tourbillons. Haitong, le moine à l’origine de la sculpture commencée en 713, espérait qu’elle apaiserait la colère des eaux. Le site est inscrit au patrimoine de l’UNESCO.

Montée en haut de la colline Lingyun et promenade autour du Bouddha. Visite du temple Lingyun.

 

Jour 4: (mercredi 25 mars) mont Emei

Le mont Emei, l’une des quatre montagnes sacrées du bouddhisme en Chine est depuis toujours un haut lieu de pèlerinage, ce dont témoigne le grand nombre de temples et de monastères construits sur ses flancs. Le sommet d’or à 3077 mètres est le plus souvent caché par le brouillard. Le bodhisattva Puxian est le protecteur du Mont Emei. Le Mont Emei est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1996.

Visite du temple Wannian (montée en télécabine, altitude 1100 m).  Edifié en 401, le temple de Wannian est le plus ancien temple du Mont Emei. Il a été reconstruit à plusieurs reprises dans l’histoire. À l’intérieur, est abritée une grande statue en bronze du bodhisattva Puxian assis sur le dos d’un éléphant blanc et qui incarne le protecteur de la montagne.

En redescendant la montagne à pied, tout au long du chemin, vous visiterez de nombreux sanctuaires et la région des singes.

 

Jour 5: (jeudi 26 mars) EmeishanMoxi (4h)

Visite du temple de la Proclamation du royaume (Baoguo si). Le temple de la Proclamation du royaume se situe au pied du mont Emei. Édifié en 1573 sous les Ming et reconstruit sous les Qing, les bâtiments principaux du temple sont adossés au flanc de la montagne.

Visite du temple du tigre couché (Fuhu si), un temple de nonnes. Le temple du tigre couché, Fuhu si, se situe à 630 mètres d’altitude. À l’intérieur, sont abrités dans une grande salle 500 arhats ainsi qu’une pagode en bronze de 7 mètres de haut, portant 4700 images de Bouddha et le texte du sutra Huayan.

 

Jour 6: (vendredi 27 mars) Moxi

Journée d’excursion dans le parc national de Hailuogou. Situé dans la préfecture autonome tibétaine de Ganzi dans la province du Sichuan, le parc national de Haulouguo se trouve au pied du mont Gongga à 7556 mètres d’altitude. Il est connu comme《le roi des montagnes du Sichuan》, entouré par les icebergs. On peut y admirer le beau paysage du glacier moderne, d’altitude basse (à partir de 2850 mètres d’altitude). Montée et descente en télécabine.

 

Jour 7: (samedi 28 mars) Moximont Qingcheng(4.5h)Dujiangyan (0.4h)

Route pour le mont Qingcheng. Le mont Qingcheng (montagne de la cité verte) est un monde de verdure et de cascades, de chemins périlleux, de ravins profonds et de passerelles. Il s’agit d’une montagne taoïste où le Maître céleste Zhang Daoling, le fondateur de l’école des Cinq Boisseaux de riz (appelée ultérieurement l’école du Maître céleste), est venu prêcher sous la dynastie des Han de l’Est.

Le mont Qingcheng est inscrit au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO depuis 2000.

Montée et descente en télécabine. Visite du temple taoïste Shangqing.

Arrivée à Dujiangyan. Ballade dans l’ancienne ville de Dujiangyan pour admirer la belle vue nocturne de l’ancienne ville après le dîner.

 

Jour 8: (dimanche 29 mars) DujiangyanJiuzhaigou (7h)

Route pour Jiuzhaigou.
Arrêt à Songpan. Balade dans l’ancienne ville tibétain de Songpan.

 

Jour 9: (30 mars, lundi ) Jiuzhaigou

Journée d’excursion dans le parc national de Jiuzhaigou, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1992 et dont le nom signifie littéralement《la vallée des neuf villages》.

Le site de Jiuzhaigou, situé dans la région autonome d’Aba dans le nord du Sichuan est connu comme 《le monde de conte de fées》et 《le plus beau paysage de l’eau》. Il se compose de lacs, de rivières, de montagnes enneigées et offre des passages de toute beauté. Découverte de villages tibétains installés dans les vallées, de nombreux paysages vallonnés aux collines colorées selon les saisons et de différentes espèces d’animaux sauvages.

 

Jour 10: (mardi 31 mars) JiuzhaigouHuanglong (2.5 h)Chuangzhusi (1h)

Route pour Huanglong. Découverte du parc national de Huanglong classée au patrimoine de l’UNESCO depuis 1992 est composé d’impressionnantes formations karstiques.

La calcification de la surface de la terre est la caractéristique principale du paysage de la vallée de Huanglong, avec ses milliers de pièces d’eau et bancs de calcification, comme un dragon doré qui s’envole des forêts. Les digues d’enclôture forment les différents bassins. l’eau coule le long des étages de calcification, comme les champs en terrasses, ou les écailles de poisson. Les couleurs de l’eau changent selon les couleurs des sédiments (jaune, vert, bleu clair, azure, etc. )

 

Jour 11: (mercredi 1 avril) Chuanzhusiancien village Jiezi (5.5h)

Route pour l’ancien village Jiezi.

Arrêt au village de l’ethnie Qiang de Taoping. Dans la préfecture autonome tibétaine et Qiang d’Aba, se trouve le village Taoping. Ses habitants sont les descendants de la plus ancienne des minorités, les Qiang. Construit en 111 avant J. C., cet ancien village a résisté à plus de 2000 ans de batailles et de sièges. Le village est connu sous le nom 《forteresse de l’ancien Orient 》pour ses anciennes maisons en pierre et ses tours de guet de 30 mètres de haut. Les Qiang vivent dans ces maisons indestructibles où habitaient déjà leurs ancêtres. Toutes les constructions ont été faites sans mesure, ni plan ni dessin et pourtant les bâtiments ont résisté aux tremblements de terre et aux nombreuses guerres.

Arrivée dans l’ancien village Jiezi. Balade libre au village.

 

Jour 12: (jeudi 2 avril) village JieziChengdu (1.5h)

 

Visite du temple taoïste de chèvre en bronze, le plus grand temple taoïste de la Chine du sud-ouest.

D’après la légende, le fondateur du taoïsme, Laozi, serait apparu ici sous les traits d’un jeune garçon accompagné de chèvres. Edifié sous les Zhou, et reconstruit sous les Qing, le temple de chèvres en bronze est le premier temple taoïste du Sud-ouest de la Chine. Deux empereurs Tang se sont réfugiés dans ce temple. L’association provinciale du taoïsme du Sichuan se trouve dans ce temple.

 

Balade dans la rue Jinli et le quartier commercial tibétain. La rue Jinli est une des rues les plus anciennes et les plus commerçantes dans l’histoire de Chengdu.

Dans ce quartier se trouvent des maisons de thé, auberges, restaurants de collations, bars, cafés, théâtre, échoppes d’artisanats (papiers découpés, ombres chinoises, éventails etc) et spécialités locales de Chengdu. Le rue Jinli incarne la culture de l’époque des Trois Royaumes (221-265).

Retour à Chengdu